A Paris (Europe) Laurent Lamothe a menti comme il respire – Live to lie…

lamothe-europe-violeur600

A Paris (Europe) Laurent Lamothe a menti comme il respire – Live to lie…

 

lamothe-europe-violeur600

Lamothe in France : Live to lie…

Analyse de certains extraits du discours du PM Lamothe à Paris le 10 septembre 2013.

PMLSL = Laurent Salvador Lamothe

DS = Dieudonne Saincy

MAISON DE L'AMÉRIQUE LATINE PARIS, LE 10 SEPTEMBRE 2013

PMLSL: Messieurs les Sénateurs, Madame l'Ambassadrice d'Haïti en France,

DS: Depuis quand est-elle Ambassadrice ? le nom de la cousine est toujours « croqué » dans les valises du petit Lambert au sénat attendant jusqu'à ce jour la ratification de l'Assemblée.

PMLSL: Mesdames, Messieurs, Chers amis, Je suis heureux de revenir à Paris après mon dernier passage en janvier 2012. Je tiens tout d'abord à vous remercier pour l'accueil chaleureux qui m'a été réservé. Je constate que les liens qui unissent les deux pays se renforcent à chaque occasion. L'objectif de mon voyage à Paris et Bruxelles est d'abord de renforcer les liens d'amitié et de coopération entre Haïti et l'Europe, de rassurer nos partenaires sur la volonté politique du gouvernement de respecter ses engagements et de faire le bilan de l'action gouvernementale et des grandes réformes engagées par l'équipe au pouvoir. Aujourd'hui, Haïti est un pays en reconstruction.

DS: Le renforcement des liens avec la France en particulier et l'Union Européenne en général s'est pourtant consolidé par l'envoi de deux « Ambassadeurs PèPè » nommés en court-circuitant le sénat de la République. Pourquoi, pour ne citer que deux exemples, les ambassadeurs d'Haïti à l'ONU et à Washington ont été régulièrement nommés en recevant l'aval du Sénat de la République et ceux en France et à l'Union Européenne en catimini. Est-ce la meilleure façon « de renforcer les liens d'amitié et de coopération entre Haïti et l'Europe, de rassurer nos partenaires sur la volonté politique du gouvernement de respecter ses engagements ».

PMLSL: 1 – Etat des lieux à la prise de fonctions de la nouvelle équipe : A sa prise de fonction, le président Martelly avait trouvé un pays dans une situation difficile, l'économie était en piteux état, tous les indicateurs étaient au rouge, l'insécurité était galopante et les kidnappings se multipliaient, plus d'1 million 500 000 personnes vivaient sous les tentes (1). Les investisseurs fuyaient le pays, arguant que les formalités administratives étaient trop longues.

DS: Si l'économie était en piteux état, peut-il nous dire combien d'argent était resté dans les coffres de l'état et en particulier dans les fonds de Petrocaribe par l'ancienne administration ? Combien d'ouvrages d'infrastructures étaient en chantier, combien d'inaugurations a fait le président Martelly sans un premier ministre et gouvernement ? Combien d'investisseurs et de jobs créés, par exemple, dans l'industrie de la sous-traitance par la nouvelle administration ces derniers 28 mois au timon des affaires de la République ? Il est bon de rappeler que le contrat avec la firme coréenne installée à Caracol a été négocié en grande partie par l'ancienne administration. Combien de sinistrés ont été relogées actuellement par le tandem Martelly/Lamothe ? Affichez des chiffres crédibles, vérifiables en consultation avec des organisations fiables. Quel était donc le nombre de sinistrés qui se trouvaient encore sous les tentes à l'arrivée de l'équipe Tèt Kalé (2). Vous avancez sans aucun gêne qu'il y avait « plus d'1 million 500,000 personnes » sous les tentes (1) à l'arrivée au pouvoir de Tèt Kalé le 14 mai 2011. Si c'était vrai, quel serait le chiffre réel immédiatement et durant les 2 premiers mois après le tremblement de terre. IOM (International Organization of Migration) et la majorité des organisations caritatives sont d'accord sur le chiffre d'environ 1,500,000 de déplacés après le séisme du 12 janvier 2010. Quel toupet et quelle audace ! Si, le 11 janvier 2013, il restait selon les statistiques au moins quelques 360,000 personnes encore sous les tentes {ci-dessous lien article Le Monde.fr du 11 janvier 2013 (*)} votre gouvernement aurait donc relogé du 14 mai 2011 au 11 janvier 2013 (environ 20 mois dont 5 d'entre eux sans un premier ministre et gouvernement nommés par le nouveau président) plus de 1,140,000 personnes. Ce qui donne, tenez-vous bien, une moyenne de 57,000 sinistrés relogés par mois. Ce mensonge est pire que les 400,000 emplois créés par votre boss et on attend encore les preuves promises par le ministre Laleau sur Radio Vision 2000 il y a déjà belle lurette *.  (Voir référence en annexe)

DS: L'International Organization for Migration (IOM) contredit totalement le super menteur Laurent Lamothe qui déjà met au crédit de son administration les 690,000 personnes relogées au 11 janvier 2011 (1,500,000 – 810,000) alors que Martelly n'était même pas encore élu. Il faut être vraiment astucieux et sans vergogne pour faire de pareilles déclarations en terre étrangère et en présence de grands dignitaires. L'International Crisis Group dans un article publié le 28 Juin 2011 dans son bulletin: Latin America/Caribbean Briefing N°25, Port-au-Prince/Brussels, rapporte après un mois et 14 jours de l'installation de Martelly au pouvoir, le nombre de victimes attendant d'être relogées se chiffrait à 650,000 personnes. Ce qui signifie entre janvier et mai 2011, 160,000 personnes additionnelles auraient quitté les tentes (810,000 – 650,000). En ajoutant ces 160,000 aux 690,000 cités plus haut on obtient un total de 850,000 sinistrés qui ont quitté les tentes sous l'ancienne administration. Lamothe a donc triché énormément à Paris en faisant passer le déplacement de ces 850,000 victimes comme l'œuvre de l'administration Martelly. Une simple question d'arithmétique facile à vérifier mais les centaines de conseillers du premier ministre ont préféré l'encourager à maintenir les mêmes déclarations mensongères faites par Martelly lors d'une entrevue à la presse dominicaine après avoir assisté à l'installation du président Medina. Quelle déchéance, qu'on vienne me contredire, c'est le défi lancé à l'équipe au pouvoir qui dilapide les ressources de l'état et ne vit que par le mensonge.

PMLSL: Haïti vivait de l'humanitaire.

DS: Les relogés des places publiques, ce n'était pas l'humanitaire ? Alors vive le Canada. Ce qui est certain ce n'était pas la Fondation Rose et Blanc. Par ailleurs on a publié récemment sur Le Nouvelliste la photo d'un chèque de 273,000 US Dollars collectés en faveur de la Fondation Rose et Blanc (FREB) lors d'un relevé de fonds, provenant principalement de la générosité des diverses administrations de l'Etat donc de l'argent du contribuant, un manque d'éthique au plus haut niveau. Pourquoi n'a-t-on jamais indiqué ni non plus montré le montant du chèque provenant du concert caritatif de Julio Iglesias au bénéfice de la Fondation présidentielle Rose et Blanc ? Secret d'Etat !

PMLSL: Pour faire face à cette situation, le Président de la République a élaboré un programme gouvernemental axé sur les 5 E, à savoir, Education, Etat de droit, Energie, Emploi, Environnement. Aujourd'hui, les progrès sont visibles à travers tout le pays et le peuple haïtien s'en réjouit.

DS: Il n'a pas froid du tout à l'œil ce premier ministre qui ne cesse de réclamer, à satiété à la télévision comme sa Grande Vision et celle de Tèt Kalé, la construction de l'aéroport du Cap-Haitien négociée totalement par l'ancienne administration moins d'un mois avant le tremblement de terre. Lamothe était si ignorant de ce dossier qu'il a eu à déclarer dans la capitale du Nord que l'aéroport était un don du président Chavez, alors qu'il s'agissait d'un prêt de la BANDES du Venezuela. Il a même nommé cet aéroport Hugo Chavez au mépris de nos multiples héros. Par décence, il aurait pu attendre la construction d'un autre aéroport négocié par son gouvernement pour honorer Hugo Chavez. Quid de l'aéroport de l'Ile à Vaches ?

PMLSL: Etat de droit : Sur le plan de la gouvernance politique, il m'est agréable de mentionner les avancées positives que mon gouvernement a réalisées. Les juges de la Cour de cassation ont été désignés,

DS: Trois (3) d'entre eux et le président inclus, de façon totalement illégale.

PMLSL: ce qui a permis de mettre sur pied le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ)

DS: Malheureusement pour le plus grand mal du pays au rythme que cela va.

PMLSL: un organe qui garantit l'indépendance du pouvoir judiciaire.

DS: Indépendance vous dites (???). Dix (10) nouveaux Commissaires de Gouvernement à Port-au-Prince sur une période de deux années et l'embauchage des « Magistrats Zafra » dans l'appareil judiciaire quelques heures avant l'installation des membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ).

PMLSL: Le respect des droits.

DS: Quid de la mort plus que suspecte du juge Jean Serge Joseph, de l'interdiction par le président de la Cour de Cassation et du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) de publier un rapport sur la complicité ou non du doyen du tribunal de Première instance de Port-au-Prince Maitre Raymond Jean Michel sur la mort du juge Serge Joseph en dépit d'une majorité des membres du CSPJ favorable à la publication dudit rapport, de l'incarcération illégale et abusive des frères Florestal, de l'obligation pour Me André Michel de suspendre ses activités et frappé de plus d'interdiction de départ, de l'incarcération plus qu'illégale du député en fonction Arnel Bélizaire, etc.?

PMLSL: L'organisation des élections à la fin de l'année demeure une priorité.

DS: Priorité vous dites(???). Quel toupet !

PMLSL: La loi électorale a d'ailleurs été votée hier par la Chambre des députés

DS: Donc pour tout retard, le sénat devrait être blâmé. N'est-ce pas Mr le premier ministre ?

PMLSL: Economie : Sur le plan économique, mon gouvernement a, en outre, favorisé la stabilité économique en prenant des mesures de contrôle des dépenses publiques

DS: Alors que ces dépenses ont plus que quadruplé dans les secteurs du Bien-être/Bamboche du président, premier ministre et d'autres super ministres. Serait-ce dans le but de contrôler les dépenses publiques vous avez invité le sénateur Jocelerme Privert à rejoindre votre délégation alors que la Loi des finances (Budget) n'a pas encore été votée au Sénat et vous avez choisi exactement de l'éloigner du pays le dernier jour (lundi 9 septembre 2013) où ladite loi aurait pu être votée et cette absence pour toute une semaine. L'année dernière, c'était une majorité de la Chambre des députés qui avait pris refuge au Palais National le dernier jour et clôture de la 2eme séance ordinaire, pour éviter de voter la Loi des Finances dans les mêmes termes que le Sénat. La publication frauduleuse et clandestine du budget de l'année dernière en vertu du décret de février 2005 ne va pas se répéter car le Président de la Commission Finances du sénat est sous haute surveillance cette année par ses confrères et la classe politique. Ne comptez pas sur sa complicité et celle du Bureau du Sénat. Le décret de 2005, abrogé par l'article 296 de la Constitution Amendée, n'assistera plus au tirage cette année.

PMLSL: Investissements :

Je me réjouis de la nette amélioration du climat d'affaires en Haïti. Le pays a enregistré 44 projets d'investissement privés évalués à 225 millions.

DS: Et combien de ces 44 projets ont déjà commencé depuis votre vaste propagande : «Haïti is open for business» et quelle est la valeur réelle des projets déjà entamés et la liste des firmes en question.

PMLSL: Mon souhait est de rendre le pays compétitif. Un parc industriel moderne a été installé à CARACOL au Nord d'Haïti

DS: Installation grâce aux initiatives de l'ancienne administration et depuis deux ans, semble-t-il, le nombre de travailleurs embauchés est ridicule, pour ne pas dire insultant.

PMLSL: Tourisme :

Le secteur touristique est en pleine croissance avec l'installation de nouvelles chaînes d'hôtel et le gouvernement concentre ses efforts sur le sud-est et le sud du pays où les potentiels touristiques sont énormes…

DS: Reste à démontrer surtout avec la construction simultanée de deux aéroports internationaux à quelques pas l'un de l'autre (Cayes et Ile-à-Vaches), quelle vacherie.

PMLSL: Je vous remercie.

Dieudonne Saincy
Journaliste

Référence


(*) http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/01/11/trois-ans-apres-le-seisme-haiti-entre-camps-de-toile-et-bidonvilles_1815377_3244.html

 

(1) Voici un extrait d'un communiqué de OIM (International Organization for Migration) en date du 11 janvier 2011 (un an après le séisme)

IOM Press Release:

Much Achieved but Durable Solutions for the Displaces Remain Biggest Hurdle to Haiti's Recovery

Geneva, 11 January 2011 –

A significant drop in the number of Haitians living in displacement camps one year on after the devastating earthquake is a welcome sign of progress in recovery efforts but it still highlights the massive task of finding durable housing solutions in the most challenging aspect of the humanitarian response, says IOM.An IOM country-wide assessment conducted between last November and January 2011 has found

810,000 people are still living in informal sites in Port-au-Prince and provinces.

This is nearly half the figure last July of an estimated 1.5 million internally displaced Haitians. It is also the first time that the camp population in Haiti has dropped to well below one million. The assessment, part of IOM's work in leading and coordinating camp management efforts in post-earthquake Haiti and regularly carried out, suggests a downward trend in the camp population of about

100,000 people a month. The largest declines are being witnessed in the south of the country in rural or semi-urban areas where housing options are more easily available.

.Article complet:

http://www.acpmigration-obs.org/node/780

(2) Extrait d'un

autre article

publié le 28

juin 2011 par

International Crisis Group : A year and a half after the Western Hemisphere's deadliest earthquake devastated Haiti,

http://touthaiti.com/touthaiti-editorial/2653-a-paris-europe-laurent-lamothe-a-menti-comme-il-respire-live-to-lie

Article complet:

http://www.crisisgroup.org/~/media/Files/latin-america/haiti/B25%20Post-quake%20Haiti%20-%20Security%20Depends%20on%20Resettlement%20and%20Development.pdf

 

 

Print Friendly, PDF & Email