PROJET AGRITRANS ESCROQUERIE OU MYSTÈRE? Depuis juillet 2016 Agritrans n’exporte

 

 

PROJET AGRITRANS
ESCROQUERIE OU MYSTÈRE?

✅Depuis juillet 2016 Agritrans n’exporte pas de bananes vers l’Europe. Des centaines d’hectares de terre sont en jachère. Pourquoi? Il semble que la qualité était inadéquate selon la firme de distribution Allemande.

✅La production est à l’arrêt et les engagements envers les paysans oubliés. Pourquoi? Il semble que le sol ne convient pas à la banane après tout.

✅Plus de 21 millions de dollars (incluant les 6 millions de la FDI) ont été dépensés pour ce projet, à partir des caisses de l’état. Pourquoi? Il fallait apparemment une histoire promotionnelle pour aider le PHTK à vendre une image positive de Jovenel Mouse et sans doute permette de détourner des fonds pour la campagne et pour les concepteurs du montage.

✅Une nouvelle variété de bananes devait bientôt remplacer les plans qui avaient suscité l’espoir de la reprise de l’exportation de cette denrée plus de soixante ans après le départ de la dernière cargaison depuis Haïti datant de 1955. Pourquoi faut il une nouvelle variété? Une maladie? De nouvelles orientations? Où sont ils depuis 3 ans?

✅Il semble en effet que le sol n’était pas approprié, les plantules d’une variété mal choisie, les dirigeant inexpérimentés, les clients insatisfaits, et les paysans après avoir été délogés des terres, abandonnés à leur sort; tandis qu’AGRITRANS et ses actionnaires (ou son actionnaire majoritaire) s’est assuré de clôturer la propriété et de l’accaparer quoique n’ayant pas tenus ses engagements.

✅Sur la route nationale #6 conduisant à Ouanaminthe, Agritrans, est devenu le plus gros mensonge de Jovenel Moise et du PHTK dans son ensemble, bien clôturé, comme si de rien n’était.

✅Sauf le Nouvelliste et quelques médias essentiellement étrangers, peu de médias en parlent. lancé en grande pompe en octobre 2014 dans le département du Nord-Est, il n’en reste que délabrement et des gardiens sur le qui-vive empêchant à quiconque de visiter, de filmer ou de photographier la plantation.  Pourquoi?

✅Projet agricole-phare de la présidence Martelly, la plantation de bananes, qui devait s’étendre sur mille hectares, est complètement délabré. Des beaux rêves machinés, il ne reste plus que les agents de sécurité, présents pour empêcher quiconque de s’approcher de la ferme de trop près. Au moindre visiteur, ils accourent pour interdire de filmer et de photographier l’intérieur sur un ton lourd de menaces.

✅Le projet Agritrans a reçu le support de plusieurs ministères, notamment celui du ministère de l’Economie et des Finances (MEF) et celui du ministère de l’Agriculture. L’ancienne ministre de l’Economie et des Finances, Marie-Carmelle Jean-Marie, avait résumé ainsi l’appui que le MEF a apporté à ce projet : financement à travers le FDI – avec à la clé un prêt participatif de 6 millions de dollars, arpentage des mille hectares de la ferme, concession de 25 ans renouvelable pour le terrain et mise à la disposition des paysans qui occupaient le terrain des titres de propriété. Le ministère de l’Agriculture avait mis à la disposition d’Agritrans les équipements nécessaires pour la préparation du terrain (tracteurs pour des travaux de labour) et lui avait octroyé une première subvention de 500 000 gourdes, selon Thomas Jacques, ministre de l’Agriculture de l’époque.

« Depuis juillet 2016, nous avons arrêté nos livraisons sur l’Europe quand nous avons décidé de changer de variété de plantules », a fait savoir le manager, soulignant que cette décision a été prise de concert avec Port International, à qui Agritrans est présumé avoir livré 2 petites cargaisons de bananes, à destination de l’Europe, en septembre 2015 et en juillet 2016. Depuis, plus de 4 ans: Rien.

Tiré des écrits de Penelope Stein
Édité par OMEGA STAFF WRITER

Print Friendly, PDF & Email