LE JOURNAL ENQUETES SORT DES ARTICLES EXPLOSIFS SUR PETRO CARIBE PAR JOEL RAMPHIS DEEB

 

 

LE JOURNAL ENQUETES SORT DES ARTICLES EXPLOSIFS SUR PETRO CARIBE

PAR JOEL RAMPHIS DEEB

Lenouveau numero du magazine ENQUETES vient de sortir avec des articles explosifs sur Petro Caribe L un des articles les plus frappants titreStrategies de Jovenel pour ne plus payer

Selon le journal Enquetes , le président Jovenel Moise dans le cadre de ses strategies a tiré la révérence au Venezuela pour ne plus payer. Or, les produits agricoles haitiens (mais, blé, viande, miel, légumes, ananas, ignames, mangues, noix, petit mil etc) importés de la Dominicanie  ne peuvent plus etre exportés vers Caracas. Haiti ne peut pas produire pour deux pays ( Haiti et le Vénézuéla) et bénéficier d’une stabilité impossible et de normes de qualité. Le meilleur moyen de ne plus payer est de se facher avec Caracas, de lui touner le dos et lui faire des grimaces.

La décision du gouvernement haïtien lors d’une réunion extraordinaire du Conseil permanent de l’OEA de voter contre le Venezuela a été une vraie betise selon le journal car  Si Haïti et 18 autres pays ont voté une résolution qui ne reconnait pas le second mandat du président Nicolas Maduro à la tête de la République bolivarienne elle aurait du voter contre, imitant les 6 autres Etats, faire abstention comme les 8 autres ou à l’instar de la Grenade garder la chaise vide, ne pas participer à la séance. Encore mieux Haiti aurait pu etre absent à l’image des USA du president Donald Trump.

Un autre article se demande Dou vient l argent de petro Caribe sous la plume de la journaliste Gladys Marie Joseph qui signale que l’argent de Petro Caribe est venu de la Chine populaire. Feu Président Chavez tenta de souder l’économie de marché à l’économie planifiéee et pour concrétiser cette idée il emprunta plus de 50 milliards de dollars de la Chine continentale.11 milliards furent consacrés à des prêts offerts aux pays de la région (avec 1% d’ntérets) dont Haiti, et à des investissements pétroliers majeurs dans les Caraïbes et l’Amérique Latine, permettant au Vénézuela de profiter de l’économie d’échelle chinoise. L’opération commença en 2005. Haïti rentra dans le train en Aout 2007 et doit encore de l’argent à la Chine populaire, à travers le Venezuela d apres le journal ENQUETES.

Survivre et reconstruire sans petro caribe etudie les moyens de survivre sans le Venezuela , alors que les compagnies privees font des exigences a l etat et que les factures de caracas continuent d arriver a haiti au bureau de la BNC

Des revelations multiples se trouvent dans ce numero qui rappelle une dette de   4,2 Milliards de dollars us alors que nous avons raté, avec Petro Caribe, la construction de multiples citernes pétrolieres dans toutes les villes pour emmagasiner du pétrole et empêcher la rareté .  Haiti, avait l’obligation de construire ses propres citernes lui permettant d’accroître ses capacités de stockage du carburant. on n’a rien fait dans les départements !

Deux autres texts concernent Petro caribe ce qu ont fait nos voisins tels Cuba et la Dominicanie sans oublier l arbre genealogique de la famille Vorbes 

A noter egalement que la liste des resolutions qui ont defonce les caisses avec tous les details des fonds depenses par chaque premier ministre se retrouve dns ce numero a lire et conserver absolument

Print Friendly, PDF & Email