LE SCANDALE NATCOM-CONATEL-VIETTEL EST BIEN RÉEL.Par: Stéphane D. JEAN

 

LE SCANDALE NATCOM-CONATEL-VIETTEL EST BIEN RÉEL.

Par:
Stéphane D. JEAN
Professeur de commerce international à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Comme bon nombre des observateurs de la diaspora, j’étais un peu sceptique aux informations circulant sur les réseaux sociaux concernant une grosse affaire impliquant le CONATEL, la Natcom, le VIETTEL et certaines autorités haïtiennes.J’ai pu vérifier sur le site officiel de Viettel, société mère de Natcom malgré ça j’avais des doutes. Mais ce matin, un article est paru dans les colonnes du journal Le Nouvelliste sous la plume du journaliste Patrick St-Pré décryptant la note officielle du Viettel où est fait mention d’un cadeau en or qu’il a reçu en Haïti.En fait, quels sont les non-dits de cette affaire? Je partage avec vous mes renseignements.

1- Le CONATEL n’a pas fait un cadeau à NATCOM. Il y a eu un “deal”. Un grand “deal” entre l’armée de Vietnam et certains puissants proches du pouvoir en place en Haïti. L’armée du Vietnam s’est entendue avec l’ex-président Martelly de l’aider à calmer les hostilités à son encontre en Haïti mais à condition que Martelly aide Viettel à conquérir le marché de la télécommunication en Haïti.Cet accord est un package avec plusieurs éléments. Martelly de mèche avec Jean David Rodney de CONATEL a permis à Natcom d’acquérir une licence d’exploitation de la technologie 4G LTE qui jusque là est privée aux autres opérateurs. Natcom a payé moins de deux millions de dollars à CONATEL pour cette acquisition, ce qui ne serait pas possible dans aucun autre pays du globe. Ici au Canada, cette licence rapporterait à l’État plus de 900 millions de dollars. Des pots-de-vins évaluant à plus de 15 millions de dollars ont été accordés à Martelly et ses associés, à Jean David Rodney et ses sbires et certains autres acteurs liés à ce clan.Toujours dans le cadre de cet accord, le président Martelly a bénéficié d’un grand voyage de plus de 8 jours au Vietnam payé par la Natcom. Martelly se rend au Vietnam surtout pour prendre l’engagement formel auprès des autorités de Vietnam. Et ce n’est pas au hasard que la publication de Viettel est faite au moment même où Michel Martelly, Sophia Martelly et Christine Coupet sont toujours au Vietnam.L’armée du Vietnam va mettre au service de Michel Martelly des militaires espions spécialistes de la cyber manipulation (manipulation sur le net). Ils vont venir avec des logiciels qui leur permettront d’accéder à la vie privée même des citoyens qui n’utilisent pas le réseau de Viettel-Natcom. C’est possible, ces agents ont travaillé dans les meilleurs services de renseignement chinois spécialisés dans l’espionnage industriel.Viettel contrôle déjà le marché de l’espionnage en Haïti avec la Natcom. Mais il veut aller plus loin. Puisqu’actuellement il peut espionner seulement les abonnés de la Natcom. Jusqu’à maintenant les deux plus grandes armes de Viettel sont la fameuse application MY NATCOM sur laquelle est hébergée un logiciel espion très efficace connu sous le code VN-987. Et l’autre arme est un ensemble de nouveaux téléphones fabriqués par Viettel vendus par la Natcom en Haïti.

2- L’autre aspect du “deal” se porte sur une coopération plus large entre Vietnam et Haïti. Michel Martelly s’engage de rendre les échanges entre les deux pays plus dynamiques notamment au niveau de l’agriculture.Un accord a été signé avec deux entreprises vietnamiennes à ce que le Vietnam devient le plus grand fournisseur de riz, de l’huile, de pois, du maïs et de farine en Haïti. Cet accord entrera en vigueur dès Janvier puisque désormais dans les 40% de dividendes que Natcom doit verser à l’Etat haïtien, 25% seront versées sous forme de produits alimentaires et les 15% en argent.
Les entreprises vietnamiennes s’engagent de donner des produits alimentaires chaque mois à la Fondation Rose et Blanc afin que Michel Martelly puisse démarrer sa campagne électorale pour reconquérir le pouvoir en 2022.Il y a dans cet accord aussi un grand projet de production de coton. Les entreprises vietnamiennes vont encourager les cultivateurs haïtiens à renoncer à planter du riz, du maïs, de la patate et de la banane…pour planter du Coton parce que Vietnam en a grandement besoin pour son industrie du tissu. Martelly sera le responsable de ce projet et en 2022 il sera appelé “NÈG KOTON AN”. Ils vont détruire toutes les plantations de riz dans la vallée de l’Artibonite avec des engrais toxiques. D’ailleurs parmi les dons que Martelly aient reçu il y a ces même engrais distribués en 2017 qui ont produit des rats dans les champs de riz.Le pays est vendu au Vietnam. Le clan Martelly est décidé à revenir au pouvoir à tout prix. Quitte à livrer le pays aux entreprises d’une armée étrangère.

Il faut des hommes avisés pour faire comprendre au gros peuple la signification des comportements des acteurs et leaders politiques. Je m’inscris dans cette tâche. De temps à autres je publie un papier.

Stéphane D. JEAN
Professeur de commerce international à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Print Friendly, PDF & Email