Révélations fracassantes : 6000 boites contenant des munitions pour des armes de guerre livrées en Haïti en 3 mois.

 

 

Révélations fracassantes : 6000 boites contenant des munitions pour des armes de guerre livrées en Haïti en 3 mois.

Des enquêtes combinées d’organismes nationaux et étrangers viennent de dévoiler que l’armée Vietnamienne livre des munitions en Haïti et ce n’est pas la Police Nationale qui reçoit ces colis ni les forces armées remobilisées.

De 7 Janvier 2019 à 23 Avril 2019, l’armée vietnamienne a fait venir en Haïti 250 caisses de munitions, soit 6 000 boites à raison de 24 boites par caisse pour des fusils de divers calibres dont plus de 502 boites pour des ACE 22, ACE 32, ACE-N 22 qui sont des fusils d’assaut que seule la police devait utiliser.

23 boites de ces munitions ont été retrouvées chez Serge Alexis alias Ti Junior NAN CHABON, cité dans le rapport du massacre de La Saline. Un jeune interrogé par la DCPJ a confié que ces boites de cartouches leur ont été données par Vladimir Jean Louis alias Ti Vlad, garde du corps de Michel Martelly connu pour avoir parlé à Arnel Joseph 28 fois.

Plus loin, 55 de ces mêmes boites de cartouches qui ont un insigne particulier s’étaient retrouvées chez TiJe fin avril. Un des soldats de TiJe a confié que ces munitions venaient de Fritz Jean Louis, ancien ministre de Martelly et conseiller du président Jovenel Moïse cité dans l’affaire des 7 mercenaires.

L’enquête est en cours pour déterminer tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire mais les éléments préliminaires affirment que ces munitions viennent en Haïti pour Michel Martelly et c’est Vladimir Jean Louis (garde du corps de Martelly) qui les récupère à la douane dont la dernière fois dans une Toyota Land Cruiser noire immatriculée SE 00017.

Autres découvertes : les gardes du corps de Michel Martelly reçoivent des formations de militaires vietnamiens attachés à la NATCOM qui est une filiale de VIETTEL, entreprise du ministère de la défense du Vietnam. L’enquête révèle que lors du carnaval des Cayes de cette année, la sécurité du président Martelly était coordonnée par des Vietnamiens dissimulés dans la foule sous couvert de techniciens de la NATCOM.

Est-ce une coïncidence ?

Pour rappel :

Début décembre 2018, le président Michel Martelly et ses amis ont été en visite au Vietnam durant une semaine. Des contrats ont été signés avec des entreprises et des réseaux liés aux Ministères des Affaires Etrangères et de Défense du Vietnam. Parmi ces contrats, certains se portaient sur la culture du Coton dans la Vallée de l’Artibonite mais aussi sur d’autres aspects stratégiques et politiques.

Quel est le rôle de la Natcom dans tout ça?

Selon des élément cachés à cause d’obstruction à l’enquête, ces colis contenant ces munitions venant du Vietnam transitent par le Panama avant de se faire embarquer dans des conteneurs à destination de la NATCOM.

Selon es sources crédibles la DCPJ voulait vérifier un conteneur de la Natcom mi avril, des appels venant du plus haut niveau ont stoppé l’opération et entre temps le conteneur a été dédouané.

Si la NATCOM n’a rien à voir avec cette affaire pourquoi elle a fait obstruction à la DCPJ?

Il n’y a pas encore de preuves réunies, mais tous les éléments de l’enquête convergent vers des liens entre les hauts dignitaires de l’état et l’armée vietnamienne via la Natcom au sujet de ces caisses de munitions.

RGD
Sources policières

 

 

Print Friendly, PDF & Email