L’arrestation d’Ynnocent Jean  Ednor alias FLEX, trafiquant de drogue notoire ou tremblement de terre dans le monde politique haïtien

 

 

L’arrestation d’Ynnocent Jean  Ednor alias FLEX, trafiquant de drogue notoire ou tremblement de terre dans le monde politique haïtien

L’arrestation d’Ynnocent Jean  Ednor alias FLEX ce lundi 11 février 2019 devant la NATCOM par des agents de l’USGPN représente un véritable tremblement de terre pour certains hommes politiques du pays.  Ce commissaire de police et ancien Chef des Operations de l’USGPN en 2003 est un trafiquant de drogue qui a travaillé et continue de travailler pour plusieurs hommes politiques haïtiens de 2000 à la date de son arrestation.

Révoqué des rangs de la PNH en 2004 et recherché activement depuis lors par la Justice américaine, il a été soigneusement protégé par l’actuel Sénateur de l’Artibonite Youri Latortue pour les services rendus en 2004 dans la chute de Jean Bertrand Aristide. Il joue depuis plusieurs années le rôle de Responsable de recrutement pour la Compagnie National Sécurité dirigée par Youri Latortue.

Sa présence suspecte et risquée sur le parcours du Président Jovenel Moise ouvre la voie à l’hypothèse d’une tentative d’attentat sur la personne du Chef de l’Etat. Actuellement, il répond aux questions des Agents de la DCPJ.

Cette situation doit interpeller le Haut Commandement de la Police Nationale d’Haïti à être très vigilant dans la mesure où des risques pèsent sur la vie de FLEX dans le cas où il choisirait de livrer ses patrons de 2000 à nos jours.

Par ailleurs, depuis cette arrestation, le Sénateur Youri Latortue a changé de stratégie. D’un coté, il active ses gangs pour obtenir le départ de Jovenel Moise au plus à grand renfort de violence. De l’autre, il abandonne le choix constitutionnel de Jean Henry Céant en remplacement de Jovenel Moise, au profit de son cousin, le Président du Sénat Carl Murat Cantave.

Le choix de son cousin lui donnera plus de pouvoirs et plus de moyens pour assurer sa protection en cas de demande d’extradition formulée par la justice américaine de grands potentats haïtiens dans les prochains jours, car la seule chance de FLEX pour obtenir une réduction de peine aux USA est de livrer ses patrons.

Rappelons que Ynnocent Jean  Ednor alias FLEX a travaillé sur les ordres de Youri Latortue et d’Oriel Jean au Palais National.

Jean Baptiste Raphaël, Journaliste indépendant

 

https://servindope.wordpress.com/2013/01/30/dea-fugitive-of-the-week-jean-ednor-innocent/

Print Friendly, PDF & Email