CARNAVAL 2015 EN HAITI : MAGIE NOIRE ET SACRIFICES HUMAINS

magie noire 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CARNAVAL 2015  EN HAITI : MAGIE NOIRE ET SACRIFICES HUMAINS

Ce qui s’est passé durant le carnaval en Haiti n’est nullement un « accident » mais un sacrifice démoniaque dans le cadre d’une sorcellerie dégoutante pour boire du sang et manger des vies de manière collective à des fins politiques.

Maintenant Haiti se trouve en danger car les morts qui ont été lâchés pour dévorer des vivants ne sont pas rentrés dans leurs tanières le mercredi des cendres. On a assassiné des haitiens, cette fois avec de la magie abjecte pour conserver des privilèges et faire taire la rue .

Comment cela s’est-il passé ? D’abord un groupe d’à tout faire aurait convoqué au cimetière de Port-au-Prince, les 12 guédés les plus puissants de la ville  : Baron Samedi, Grande Brigitte, Guédé Nibbo, Guédé Brutus, Guédé Vi, Guédé Brave, Guédé-Oussou, Guédé Loraj, Guédé Jean Simon, Guédé Ti Wawè et Mlle Guédée Massaka.

CIMETIERE DE PORT-AU-PRINCE

Pour tuer les gens tout crus , on a transporté le cimetière de Port-au-Prince en plein cœur du Champ de Mars dans un carrefour à quatre branches, à l’angle de l’Hotel Plazar, une branche vers l’Ouest allant directement à l’entrée du Palais National et vers la mer, une branche vers le Nord en direction du stand du Président Michel Martelly, une branche vers l’Est vers les hauts quartiers du Bois Verna, et une branche vers le Sud en direction de la montagne.

carna 2015

A ce carrefour précis du Champ de Mars on installa pour le grand sacrifice un énorme stand sur lequel il était écrit noir sur blanc « CIMETIERE DE PORT-AU-PRINCE » avec d’autres graffitis tels « Frap- la » surmonté d’une main brandissant un poignard ou «  « Nap Man-yen yo ! » aux cotés d’un dessin orné de tètes de morts et de croix du cimetière. Comme preuve, regardez bien la photo du stand en dessous :

Pa gen manti lan sa ! On a réalitsé un rituel de sacrifices humains devant ce stand. Avant le crime, un homme masqué tenta de crever les pneus du char de BARIKAD CREW avec une pique, des que le char arriva devant le fameux stand CIMETIERE DE PORT-AU-PRINCE. Cet homme fut arrêté par des membres de la sécurité de BARIKAD et remis à la Police. Il fut libéré dans la foule. Quelques minutes après, le drame eut lieu. Bingo : une vingtaine de morts électrocutés…pour que le crime collectif ait l’air d’un accident. Et une centaine de victimes en très mauvais état conduits à l’Hopital, apres des premiers soins offerts par l’équipe de la Première Dame (evidemment !) constatant les dégâts. A l’Hopital de l’Ofatma, l’équipe présidentielle en pleine nuit apporta des big screens pour que les rescapés (innocents) regardent la télévision.

LA CEREMONIE DU MARDI GRAS

Le mardi gras , le gouvernement appela le peuple à venir en blanc au champ de Mars sur les lieux du crime, pour montrer sa « solidarité ». Le Président , la Premiere Dame et sa suite ainsi que le PM K-Plume à 4h (wè pa wè antèman pou 4 trè !) arrivèrent pour la 2e phase du drame : au meme carrefour tout de blanc vètus, ils vinrent allumer des bougies et avec des musiciens bon-enfants, jeter des fleurs, sans la présence d’une autorité religieuse de la ville.

Cette cérémonie aurait du se faire dans la matinée du mercredi des cendres, apres le lever du jour et non le mardi. Le mardi, cette cérémonie qui s’est déroulée jusqu’au coucher du soleil, ne signifiait rien d’autre que la « prise des âmes défuntes » et la consécration de l’objectif atteint avec la participation de l’égrégore collectif.

Ce qui vient de se passer est d’une gravité exceptionnelle. Apres cet évènement malheureux on aurait du faire partir la déveine en brulant tous les stands du Champ de Mars les uns après autres le mercredi des cendres, après une messe d’action de grâces publique dirigée par l’Archevêque de Port-au-Prince , Mgr Guyre Poulard, le seul qui aurait pu exorciser la capitale ! L’Archeveque devrait partir de l’ancienne cathédrale avant d’aller sur place au Carrefour de l’enfer !

TOUS LES MORTS SONT DANS LA RUE

Maintenant tous les morts sont dans les rues. Ils ne sont pas rentrés. De multiples malheurs attendent Port-au-Prince et le reste du pays. Des morts il y en aura désormais par dizaines , soit par une épidémie ou par des actes de folie grandissante. L’insécurité risque d’augmenter jusqu’au départ de ce pouvoir. Et même la famille présidentielle qui se croit à l’abri va en subir les conséquences de malheur en malheur. On vient de déterrer des forces de mort incontrôlables durant ce Carnaval. Qui a eu cette idée folle ?

BARIKAD CREW SACRIFIE

Pourquoi a-t-on sacrifié BARIKAD CREW ? Savez-vous que BARICAD CREW est le groupe musical qui a reçu le plus d’argent pour le carnaval ? A-t-il été grassement payé pour servir de cobaye ? Dimanche Barikad a joué en dernier vers 4h du matin. On lui réservait le coup fatal pour le lendemain parce que trop prêt du lever du soleil. Le lundi à 2h du matin apparaissait ideal.

Aujourd’hui , Haiti est encore en plein mardi gras. Les 3 jours de deuil et les funérailles nationales des haïtiens tués dans cette monstrueuse machination diabolique ne peuvent remplacer le mercredi des cendres qui n’a pas encore été fermé.

En fait chaque mercredi des cendres, des 5h du matin, tout doit finir Ensuite tous les masques, déguisements et costumes doivent être brulés . On brule aussi a la maison ses habits de fêtes et déguisements. Puis enfin on fait le signe de la croix sur son front, pour se débarrasser des déveines.

A partir du mercredi des cendres , le pays est censé entré dans une nouvelle ère, dans une cosmogonie nouvelle, après les combats de danses entre les morts et les vivants. Maintenant les morts sont restés, les mauvais esprits flânent partout.

C’est un jour sacré pour sortir du chaos et des masques le mercredi des cendres. Il ne peut y avoir deux mercredis des cendres en un an non plus, contrairement à ce que croit le gouvernement de M. Martelly, comme il ne peut y avoir deux carêmes en une seule année.

Le cycle du Carnaval, commence à partir du premier dimanche de Janvier, sous le signe de l’Epiphanie qui doit finir obligatoirement le mercredi des cendres à 5h du matin. Ne pas laisser partir les morts dans le feu et les cendres c’est prolonger le chaos et des crises sans fin dans le pays,« alors toutes les barrières entre morts et vivants sont brisées » pour citer Le Sacré et le Profane de Mircea Eliade.

La Franc-maçonnerie haïtienne prédit en 1989, qu’après 21 carnavals , ne respectant pas les rituels sacrés du mercredi des cendres, Haïti connaitra un des cataclysmes majeurs avec des milliers de morts en plein cœur de la capitale. Personne ne crut les grands maitres du Grand Orient.

Les années passèrent. Apres 21 ans, le tremblement de terre du 12 Janvier 2010 et ses 300,000 morts arriva et secoua profondément la nation toute entière. Ce 16 Février 2015, on a provoqué une autre secousse. Maintenant les parents des victimes devraient monter une association pour appeler l’Etat à la justice et exiger des dommages et interets sur la base des négligences de l’Ed’h qui a des fils de haute tension trop bas et qui n’a pas non plus baissé le voltage

Et pour éviter de grandes catastrophes au pays , nous devons même secrètement réagir au plus vite contre ce qui a été fait comme sortilège et ceci avant les fêtes de Pâques. Parce que, sa yo fè ya , li mete tout peyi-a en danger de mort !

Léon Francois Dehoux

Print Friendly, PDF & Email