#HAITI Suspicion de blanchiment d’argent à travers le festival

 

5 janvier 2019:2ème édition du festival de musique à domination compas organisée par “Ayiti mizik”.

Suspicion de blanchiment d’argent à travers le festival

L’un des promoteurs du festival de musique”Akinson BELIZAIRE dit Zagalo semblerait instrumentaliser le festival de musique,pour pouvoir aider l’ex président Michel MARTELLY- chanteur du groupe “Sweet Miky” à blanchir de l’argent, détourné sur son administration.N’est-ce pas l’argent du fond Petro caribe?

On se rapellelait du 6 janvier 2018,lorsqu’on avait pu constater devant un public assez diversifié et les organisateurs principalement l’un des pilliers de ce festival connu sous le pseudonyme “Zigizag Zagalo”,ce dernier avec son verre en main,très souriant, sirotant du whisky contemplait l’ex president qui lancait des propos malsains épicés de politicaillerie vers une légitimation du détournement du fond Petrocaribe.N’était-ce pas une prestation planifiée entre ces deux complices?

Son introduction sur scène s’étendait sur une durée de plus de quatre minutes,où il atteignait son paroxysme pour faire place à la question de l’heure actuelle”kote kòb petrocaribe a?”.De là,il avait précisé clairement le comment et où l’argent du programme Petrocaribe a été dépensé ou encore investit.Ainsi,il avait indexé quelques grands hotels de la capitale dont:Marriot,Best Western et El rancho qui ont été construits avec cet argent là.Du coup,le public,étant présent,commençait à prendre des notes en écoutant attentivemnet l’ex president Michel Martelly parce que c’est une affaire d’etat.

La réalisation de ce festival a coûté plus de cent vingt mille dollars américains(120 000 000 $ us),dont 90% de ce montant avait été financé par l’ex président Michel Martelly, selon certains musiciens.Et c’est la raison pour laquelle,il avait déclaré qu’il n’était pas monnayé pour sa prestation et il pouvait faire,dire n’importe quoi, tout en éliminant la question de timing accordé à chaque groupe musical.Comme le dit le vieil adage:”Qui finance,commande”.Au lendemain, “Zagalo”principal organisateur a déclaré que”Martelly faisait de l’humour(Michel renmen ranse menm).Ici, il ne faisait que montrer son attachement viscéral à son complice.

Pour cette nouvelle édition,il semblerait que le groupe “sweet Micky” ne figure pas dans le ” line up”, est-ce la conjoncture sociopolitique qui le défie? On n’en sait pas trop.Cependant,son lead vocal se révèle encore l’un des plus grands sponsors :Est -ce une partie du fond petrocaribe qui est entrain de blanchir?Lorsqu’on sait la compagnie de sonorisation “ToTo Beat”est l’oeuvre de Martelly à travers le fond petro caribe, pour la promotion des programmes sociaux du FAES(Fonds d’Assistance Economique et Sociale et laquelle assurera la sonorisation,la mise en place des écrans,pour la réalisation de ce Festival-là.Pourquoi ne dit-on pas que ce sera un petro festival?

Lorqu’on sait que l’argent destiné à réaliser des projets pour la population,a été investit dans ces évènements-là,le festival de musique à Henfrasa ne serait-il pas transformé en un espace de mobilisation?Il faudrait que la jeunesse fasse le déplacement en grand nombre,sans en avoir besoin de tickets, afin d’élever leur voix pour dire non à la corruption,non au blanchiment d’argent.Ce sera le moment opportun pour annoncer les couleurs de la petro mobilisation pour ce nouvel an,et d’augmenter la pression sur la CSCCA(Cour superieur des Comptes et du Contentieux administratif)pour pouvoir délivrer un rapport faisant justice au peuple haïtien.Là,où est détournée une infirme partie du fond petro caribe,ce sera légale et légitime de revendiquer.

Print Friendly, PDF & Email