Changer le jeu: savoir négocier avec le gouvernement central céleste/ Kerlens Tilus

Changer le jeu: savoir négocier avec le gouvernement central céleste

 

Tous les Haïtiens savent qu’il existe un monde des esprits qui dirige et contrôle le monde matériel. Mais plus d’un restent dans le cadre de la superstition et ne font pas des efforts appropriés pour explorer le champ de la spiritualité. Nous sommes convaincus que les Haïtiens sont confrontés à une faiblesse spirituelle. Le monde des esprits est en inadéquation avec le monde matériel. Quand nous faisons une observation, discutons avec des connaisseurs du mysticisme, de l’ésotérisme et de l’occultisme, nous arrivons à comprendre que les dieux tutélaires haïtiens sont du même acabit que les humains et politiciens qui jouent au m’as-tu vu. Les magiciens et les occultistes sont unanimes à reconnaitre que les esprits qui contrôlent la sphère haïtienne sont des esprits de bas niveau qui non seulement ont besoin de la chair et de l’âme humaine pour subsister, mais ils ne peuvent pas aider Haïti à entrer dans la modernité. Ces esprits ou encore génies sont des génies du mal. Pour poser le problème d’échec de l’Etat haïtien qui n’arrive pas à garantir la vie des citoyens et permettre à ces derniers de vivre un minimum de bien-être, il faut étudier le rapport que les différents hommes et chefs d’état ont eu avec ces génies qui contrôlent Haïti, qui octroient le pouvoir à des politiciens. Le commun des mortels peut ignorer l’aspect occulte des choses, la dimension mystique et ésotérique de la vie, mais le connaisseur qui se respecte sait qu’il ne peut pas parler d’un pays sans considérer son égrégore et les esprits qui dirigent son âme collective. Cet après-midi, nous voulons faire le tour du questionnement, à savoir voir comment le pouvoir politique est obtenu en Haïti, pourquoi les choses vont mal dans le pays et ce qui doit être fait pour rectifier le tir si vraiment on rêve d’une Haïti Nouvelle. Les non-initiés peuvent lire gentiment et poser des questions, mais nous attendons la réaction des connaisseurs en la matière.

 

L’ouvrage de référence qui permettra à tout un chacun de saisir la portée de ce débat est titré : Passage of Darkness, the ethnobiology of the haitian zombie. Ce livre est écrit par l’ethnobotaniste Edmund Wade Davis. C’est un livre majeur qui parle des dieux tutélaires haïtiens, qui décrivent les pratiques des sociétés bizango en Haïti et comment elles influencent la politique. En 2016, le journaliste Ady Jeangardy a fait des révélations un peu fracassantes sur des révélations qui ont été faites au Palais National par des prêtres du vodou le 26 Janvier 1986, quelques jours avant le départ du dictateur Jean Claude Duvalier pour la France. Selon Ady Jeangardy, des prédictions ont été faites du 26 Janvier 1986 à 2050 sur ceux qui vont être chef d’Etat en Haïti. Ady Jeangardy nous parle comme journaliste, mais pas en tant que connaisseur du mysticisme. Le journaliste n’a pas été précis sur les différents noms des futurs présidents d’Haïti. Mais, ce qu’il a dit clairement c’est que les esprits tutélaires ont le contrôle du pouvoir politique en Haïti et qu’il faut toujours faire des sacrifices humains pour accéder à la magistrature suprême de l’Etat. Personne ne peut nier que des chefs d’Etat comme François Duvalier et Jean Bertrand Aristide ont fait beaucoup de sacrifices humains pour accéder au pouvoir. Une lecture plus objective de cette affaire d’alliance avec des dieux tutélaires pour diriger permet de comprendre que ces esprits ne peuvent garantir le bien-être d’un peuple et la réussite des dirigeants qui ont contracté affaire avec eux. Ce sont des esprits faibles qui se nourrissent de chair et d’âme humaine pour subsister. On ne négocie pas avec ces esprits les mains vides.

 

Aujourd’hui, dans le cadre de la nouvelle orientation que l’on veut donner à Haïti, il est bon de parler de révolution spirituelle haïtienne. La révolution spirituelle ne sera pas seulement une révolution de la pensée consistant à former la masse critique et à porter les Haïtiens à vivre leur spiritualité au lieu d’être des prisonniers de la religion, des dogmes et des rituels, elle sera surtout un changement radical dans le monde des esprits. Nous voulons dénouer avec les sociétés bizango, ces dieux tutélaires qui ont assez salamisé l’âme collective de ce pays. Aujourd’hui, nous voulons nous adresser, négocier et chercher la faveur du Dieu vivant et du gouvernement central qui domine l’univers et les mondes. Nous savons qu’Haïti est une terre de mystères. Des magiciens et des occultistes assurent l’interface avec les esprits dans le monde invisible. Pour négocier avec les dieux tutélaires, il faut des connaisseurs en la matière. Pour négocier avec le gouvernement central céleste, il faut bien utiliser l’expertise d’un mystique. Le mystique est loin d’être un magicien et un occultiste. C’est une personne qui sait comment utiliser les armes puissantes comme la méditation et la prière pour adresser le Dieu créateur de tout souffle et de toute vie. Plusieurs jeunes se demandent comment va être Haïti dans 25 ans. Moi, je dis que si nous continuons à avancer sur cette pente où nous sommes, Haïti pourra même disparaitre avant 25 ans.

 

Nous n’avons pas besoin de Petro-conscience, mais de Jeuno-conscience. Nous devons comprendre face aux problèmes de ce pays, la jeunesse doit comprendre qu’elle est la solution. Nous (jeunes) sommes la solution aux problèmes de ce pays. (Alexandre Telfort Fils). Le compatriote Alexandre Telfort Fils est très bien placé pour comprendre que la jeunesse est la solution. Le nœud gordien de la question est comment faire pour monter un mouvement jeunesse dynamique pour porter les jeunes à actualiser leur potentiel et à prendre en mains leur destin et celui du pays ? Les jeunes en Haïti comme de nombreux adultes croient que tout ce qui se passe dans le monde matériel peut être et doit être expliqué par la logique, la raison et l’intellect. Voilà pourquoi de nombreux jeunes sont désenchantés quand ils se lancent dans la politique. On n’entre pas dans la politique avec seulement de beaux diplômes et de beaux discours. Il faut avoir une connaissance approfondie des forces surnaturelles en présence qui régissent la vie matérielle. Des pays comme les Etats-Unis d’Amérique, la France, le Canada et l’Angleterre fonctionnent tous sous un égrégore maçonnique. La majorité des dirigeants de ces pays sont des francs-maçons et c’est cette fraternité, ce petit cercle fermé qui agit comme intermédiaire entre le monde invisible des esprits et le monde matériel visible. Dans certains programmes d’affaires publiques et internationales, on enseigne même le rôle de l’occultisme dans les affaires publiques et internationales. Dans le livre : « Vodou, je me souviens » de Jean Fils Aime, les leaders religieux haïtiens sont unanimes à reconnaitre que l’Haïtien est vodou dans l’âme. Aujourd’hui, il y a nécessité de remettre en question le vodou en Haïti qui est assimilé à de la sorcellerie. Je n’ai jamais rencontré un apologiste du vodou capable d’expliquer pourquoi Haïti est si effondré alors que nous claironnons que notre force est dans le vodou. Qu’est-ce qui ne marche pas ?

 

Il y a trois façons de prendre le pouvoir dans un pays. Quelqu’un peut être choisi dès le ventre de sa mère par les dieux tutélaires ou le gouvernement central céleste pour diriger avec une mission salvatrice. Un leader peut de par son charisme et sa popularité s’imposer à sa communauté. Un individu peut encore négocier avec les esprits tutélaires en faisant des sacrifices. En Haïti, la prise de pouvoir à travers des négociations où des sacrifices sont faits, se solde toujours par un échec. Les leaders aussi bien inspirés qu’ils soient ou animés de bonne volonté, du moment qu’ils arrivent au timon des affaires, ils ne deviennent que des monstres. Pas mal de gens croient que n’importe quel esprit peut les faire accéder à la Magistrature Suprême de l’Etat. Ce sont des esprits charlatans comme les humains en quête de visibilité politique auprès de leurs pairs qui troublent la sérénité des atmosphères politiques spirituelle et humaine. Ils ne comprennent pas le phénomène spirituel politique. Seuls les esprits nationaux et ceux du gouvernement central céleste peuvent propulser quelqu’un à la présidence. Les esprits tutélaires qui garantissent le pouvoir en Haïti sont des esprits malins qui vivent de chair, de sang et d’énergie. Les humains ont tout à leur donner. Ces derniers constituent la source sure d’énergie pour ces esprits déchus qui n’ont pas droit à l’alimentation dans la source immatérielle de vie. Les Humains ont à leur donner leur esprit pour prolonger leur existence menacée par la coupure d’énergie vitale, leur sang et leur sperme pour se garder en vie ; leur chair et leur graisse pour se nourrir avec satisfaction, leur énergie actuelle et post vitale. Les humains constituent la source privilégiée pour ces esprits impurs partageant la planète avec nous.

 

Un homme censé ne peut pas suivre cette logique macabre d’alimenter les esprits malins en énergie vitale. Je suis d’avis que pour l’ère du renouveau en Haïti, ce sont des esprits positifs qui vont agir et personne n’aura à faire de sacrifices humains. Moi, personnellement, je ne prendrai jamais sur ma personne et ma conscience de sacrifier des gens pour arriver au pouvoir. Il faut combattre cette perversion politique spirituelle. Nous n’avons pas à négocier avec des forces tutélaires malsaines. Dieu est assez puissant pour faire ce miracle. Alors, il faut s’adresser aux esprits du gouvernement céleste pur qui sont positifs qui ne demandent aucun sacrifice, seulement la bonne gouvernance, une bonne justice, le respect du droit de chaque créature, le bien-être spirituel et matériel de la population. Sauf qu’il est plus difficile d’entrer en contact avec eux, mais c’est possible. Pas une goutte de sang ne sera coulée, on pourra développer, s’ils veulent des relations privilégiées avec certains d’entre eux et conduire une bonne partie de la population sur la voie  de l’éternité bienheureuse. Le pays connaitra un règne de paix, de prospérité et de bonheur. Si quelque chose doit être faite, c’est maintenant. Le gouvernement central céleste lui-même peut imposer quelqu’un. C’est de cette négociation que nous voulons bien faire partie. Nous avons vu avec le duvaliérisme et le régime lavalas ce que des esprits malins peuvent faire. Nous ne pouvons plus continuer à faire cette expérience macabre.

 

Je sais que je suis suivi et dans ce texte, je m’adresse particulièrement à des connaisseurs, des mystiques. Nous sortons de l’ordinaire pour tacler les choses comme elles doivent être taclées. Le profane rira à tue-tête, mais à la fin de la journée, il sera la victime. Il est bon de lire sa bible, mais il est encore mieux de méditer et de prier constamment. Aujourd’hui, ce que nous prônons c’est l’union des bien-pensants pour construire la masse critique et négocier un nouveau contrat spirituel, social, économique et politique pour Haïti. Les sceptiques peuvent continuer à douter, mais nous nous avançons à grands pas sur le mysticisme, la voie spirituelle. Le combat pour la nouvelle Haïti doit être mené sur plusieurs fronts. Nous avons besoins de jeunes intellectuels honnêtes, des adultes expérimentés, des hommes et des femmes de Dieu, capables de  mener de front les négociations avec le gouvernement central céleste. L’heure est enfin arrivée pour prendre le taureau par les cornes. Plus que jamais, nous devons prier pour Haïti. Plus que jamais, nous devons nous en découdre avec les dieux tutélaires qui sont des esprits malins qui ne sont pas capables de nous aider à construire la Nouvelle Haïti que nous rêvons tous. Un changement de paradigme spirituel s’impose. Notre focus doit être mis sur le gouvernement central céleste. Que l’Esprit Saint nous accompagne dans cette démarche mystique pour ériger une nation digne des bien-pensants haïtiens qui résistent avec grande résilience. Que ce qui écrit puisse s’accomplir !

 

Kerlens Tilus       04/04/2018

Futurologue/ Templier de Dieu

Snel76_2000@yahoo.com

Print Friendly, PDF & Email