Commission Ethique et Anticorruption du Sénat de la République d’Haiti FONDS PETROCARIBE Haiti/Venezuela RAPPORT LATORTUE page 21…

Commission Ethique et Anticorruption du Sénat de la République d’Haiti FONDS PETROCARIBE Haiti/Venezuela RAPPORT LATORTUE page 21…

*****Plus de 11 millions de dollars l’an payé pendant de nombreuses années à une firme coréenne établies en République Dominicaine, par le BMPAD****

 

OMEGA STAFF WRITERS

Rubrique UNIMER PART 1 OF 3

(Dans le cadre des rebondissements du dossier Petrocaribe, Omega staff writers, ont essayé d’obtenir des explications à une série de questions qui font la une des médias sociaux.)  

 Interview téléphonique avec le Sénateur Youri Latortue ce 7 Février 2018

 OMEGA :  M. le Sénateur, le public veut savoir pourquoi vous n’avez pas parlé de la firme Coréenne dont il est fait état dans le « clip » qui circule relatant une entrevue entre les membres de la Commission présidée par le Sénateur Beauplan?

 

 

Sénateur Youri Latortue :  Pourquoi dites-vous que je n’en ai pas parlé ?  Vous devez lire le rapport d’Aout 2016 et vous rappeler que j’en ai parlé le premier.  D’ailleurs le Sénateur Beauplan et les membres de la Commission n’ont, à ce que je sache jamais dit qu’il n’en avait pas été question dans mon rapport.  Comme tout le monde le sait, l’enquête Petrocaribe n’a pas été initiée par le Sénateur Beauplan, mais approfondie par lui.  Enfin, c’est le mandat que l’Assemblée a donné à la Commission Ethique et Anti-Corruption quand il en a pris la Présidence.    A partir de ce que j’ai dénoncé dans le Rapport initial soumis à l’Assemblée par la Commission que je présidais, la nouvelle Commission s’est penchée sur le cas. Dans le cas de la firme Coréenne, il en est fait état a plusieurs endroits dans les documents que j’ai soumis à l’assemblée.   Si la nouvelle Commission a su y ajouter des éléments additionnels, je ne puis qu’en être heureux.  Ce travail est difficile et complexe.  Personne ne peut prétendre, seul, découvrir, toutes les ruses et tous les subterfuges qui ont alimenté la gabegie administrative de ce dossier.  En ce qui me concerne, l’important est de ne pas permettre que ce gaspillage soit traité comme une banalité dans le quotidien administratif de l’Etat haïtien.

 OMEGA :  Puisque nous vous avons au téléphone, que pouvez-vous nous dire sur la firme « coréenne » et sur ce que nous en dit votre rapport? 

 Sénateur Youri latortue : Je n’ai pas les détails sous les yeux, et les nombreux mois font que je n’ai pas en tête tous les détails pertinents mais je peux vous dire que la firme a pour nom ESD ENGENEERING AND SERVICE SRL.  Je me rappelle avoir été choqué de découvrir que pour une supervision de l’opération, elle avait eu un contrat d’environ $11,000,000.00 USD par an.  Il s’agissait de superviser la gestion des Centrales Vénézuéliennes offertes par le Venezuela, enfin des centrales soi-disant offertes par le Venezuela ; parce que là aussi il y a une nuance.   En tout cas, dans mon rapport il est question d’anomalie dans l’octroi du contrat en question ; et puis de son renouvellement aussi absurde que cela puisse paraitre.

OMEGA:  Pourquoi dites-vous, « soi-disant » données à Haiti ?

Sénateur Youri latortue:  Je le dis, car en fait, le Venezuela semble s’être quelque part arrangé pour que les centrales soient repayées.  Je dois vous dire que l’information fut très difficile à trouver, et que les autorités haïtiennes n’ont fait aucun effort pour permettre l’accès aux documents qui entourent cette opération.  De plus, à chaque opportunité d’en sortir, les autorités en place ont reconduits cette entente.  D’ailleurs, il ne s’agit pas de centrales.  Il s’agit de regroupement de petites unités de secours de moins d’1.5 kw dont la totalité est présentée comme une « centrale ».  M. Vorbe de Sogener sait ce qu’il dit quand il en parle car le standard appliqué aux firmes haïtiennes sous le Gouvernement Martelly-Lamothe, était bien plus restrictif que celui appliqué aux compagnies internationales.

OMEGA: Comment avez-vous découvert les anomalies de ce dossier?

Croyez-moi ça n’a pas été facile.  D’ailleurs j’ai dû laisser certains éléments en dehors du rapport car les preuves ont été subtilisées et comme vous le savez, je n’ai pu rapporter que ce qui était absolument irréfutable de par les éléments à ma disposition.

Dans le rapport soumis par mois, j’ai pris soin en Aout 2016 d’alerter l’Assemblée sur le fait que ce contrat avait été octroyé de manière opaque.  Sous prétexte d’un appel d’Offre International, dont aucune trace n’existe, le contrat ESD ENGENEERING and SERVICE SRL devait permettre une gestion optimale et un entretien efficace de 3 centrales dites offertes par le Venezuela à Haiti et construites par la coopération Cubaine.

Ce contrat intervient entre la ESD Engineering and Service SRL et le BMPAD pour la gestion et l’entretien des centrales (Operations & Maintenance) et le BMPAD, représenté par Michael Lecorps.    EDH est cour circuité complètement, surtout que le BMPAD livre des produits pétroliers directement à ces centrales sans passer par les structures établies à cet effet.

 OMEGA : Comment savez-vous que c’est une firme coréenne ? 

SYL :  C’est à partir de documents collectés, d’ailleurs en dehors du BMPAD, que nous avons pu avoir cette information.  Je me souviens que le propriétaire était coréen et que la Commission avait en effet localisé des bureaux pour cette firme en République Dominicaine.  La Commission avait pu vérifier que la firme n’était pas enregistrée à la Chambre de commerce de Santo Domingo.  Ces points sont signalés dans le rapport « latortue » pour faciliter la tâche a ceux qui devront intervenir dans ce dossier, tôt ou tard.  Je pense que vous répondre de la sorte par téléphone n’est pas la meilleure formule.  Malheureusement vous n’êtes pas en Haiti mais une interview en face à face est toujours une meilleure option.

OMEGA :  En effet, Monsieur le Sénateur.  Mais le dossier est d’intérêt et le temps presse.  Permettez donc que puisse vous poser encore quelques brèves questions, car comme vous le savez nous avons toujours soutenu votre rapport et nous ne voudrions pas rater l’opportunité d’informer notre public.  Aussi, que pouvez-vous nous dire d’autre concernant ce contrat ?

Sénateur Youri Latortue :  L’élément clé pour Commission Ethique et Anti-Corruption dans son enquête, lorsque je la présidais, a été la copie d’une note intitulée « Punto De Información » signée par le Président de PDV Caribe, l’ing. Asdrubal Chavez, dans laquelle il dit à son Ministre (Ministro del poder popular para la Energia y petroleo à l’ing, Rafael D. Ramirez C.) qu’il faut remplacer la firme UNE (firme cubaine) qui faisait jusque-là l’entretien, et mettre à sa place par un contrat d’opération et d’entretien pour leurs usines en Haiti, la firme Coréenne.

Ce document a démontré que 1-il n’y a jamais eu d’appel d’offre comme l’a stipulé Michael Lecorps tentant de défendre la position du BMPAD ; mais que ce fut ne décision du Venezuela que de remplacer les cubains (de loin moins couteux) pour y mettre une firme à près d’un million de dollars par mois.

Par ce document, nous avons compris que contrairement à ce que le Directeur du BMPAD, Michael Lecorps, nous avait dit, il n’y a jamais eu d’appel d’offre.  Il a toujours été question d’un accord de gré à gré grâce à une entente orchestrée par des officiels Vénézuélien, avec des officiels haïtiens, à partir de fonds empruntés sur le dos du pays, et pour lesquels le peuple Haïtien paye des intérêts.

OMEGA :  Avez-vous mis cela dans votre rapport ?

Sénateur Youri Latortue:  Certainement.  Je n’ai pas utilisé ce langage, car le rapport est d’une nature plus formelle que la conversation que nous faisons aujourd’hui.  Mais l’information que je partage avec vous aujourd’hui est documentée dans le texte de manière précise et a été soumise, à l’Assemblée. Cette Assemblée m’a félicité et à opter pour l’approfondissement du rapport.  Le document dont je fais état a été remis au Senat avec le rapport.

Malheureusement je ne puis m’attarder plus longtemps.   Si vous avez d’autres questions, je suis disposé à y répondre mais pour le moment, je suis en retard pour un rendez-vous que je ne puis décommander.  Je vous suggère de me faire tenir les points sur lesquels vous voulez que je fasse la lumière et dans la mesure des informations dont je dispose, je me ferai un plaisir de vous répondre.  Si vos lecteurs ont eux aussi des questions, je suis disposé également à partager ma connaissance du dossier avec eux.

OMEGA :  On va donc procéder de la sorte.  Vous aurez les questions au fur et à mesure qu’elles sont posées.  Merci Monsieur le Sénateur.

Sénateur Youri Latortue : Merci de votre intérêt au dossier qui comme vous l’imaginez me tient

Print Friendly, PDF & Email