Presse et Corruption, Editorial de Galaxie, 22 octobre 2017, Raphaël Théoma Daniel…

Editorial de Galaxie…Raphaël Théoma Daniel…

Presse et Corruption…La Presse, Terreau du Mensonge, de la Désinformation, du Clientélisme… ?

Manille Philippine ; le président élu Rodrigo Duterte a jugé légitime d’assassiner les journalistes corrompus. L’avocat controversé de 71 ans qui a remporté en mai l’élection présidentielle durant laquelle il a promis d’éradiquer la criminalité en faisant tuer des dizaines de milliers de criminels a jugé que les meurtres de journalistes coupables decorruption pouvaient se justifier.

“Ce n’est pas parce que vous êtes journalistes que vous êtes exemptés d’assassinat, si vous êtes un fils de pute”, a-t-il déclaré comme on lui demandait ce qu’il comptait faire face aux meurtres de journalistes, après l’assassinat d’un reporter à Manille.

L’Union nationale des journalistes des Philippines s’est dite “consternée”. L’existence de problèmes de corruption parmi les médias de l’archipel ne peut justifier le meurtre.

Faut-il punir les journalistes corrompus… ? Comment reconnaitre un journaliste corrompu… ? Combien coûte une fausse information dans la presse Haïtienne aujourd’hui ? Combien coûte une propagande au profit d’un gang, d’un régime, de groupe d’intérêts financiers ?

Combien coûte le silence devant l’inacceptable, devant le crime, l’oppression, la misère ? Sans oublier les faux-semblants.

Ces questions ne vous inquiétez pas, ont des réponses, ont des gens pour les répondre. Suivant les intérêts, certains questionneront les mains propres et les moraux. D’autres par contre sortiront les mêmes arguments : question d’aigris, jaloux de la réussite des autres. Il faut se mettre dans le sens du vent cette semaine pour bien comprendre la réalité et certaines positions.

La réussite en Haïti ? Ne cherchez pas à comprendre, ne questionnez pas ; faites comme tout le monde, réussissez, ou bouclez-la…

Avant de trouver des réponses à ces différentes questions, il faudrait questionner le métier de journaliste en Haïti ; qui est Journaliste et qui ne l’est pas ? Comment devenir Journaliste ? Y-a-t-il une carte délivrée par une association de Journalistes reconnue, enregistrée légalement ?

Comment justifier le titre de Journaliste quand on n’a pas subi une évaluation officielle pour sanctionner les connaissances acquises ? Le simple diplôme des écoles de Journalisme sans contrôle ne suffit plus. A ce rythme, il n’y aura pas de régulation dans le secteur ; ce sera tout simplement une porte ouverte pour certains ratés et une aubaine pour employeurs et hommes d’affaires sans scrupules.

Une aubaine aussi pour les non Haïtiens, les étrangers, les multinationales face à une presse informelle ; ils ont la voie libre pour circuler les yeux fermés et s’ériger en donneurs de leçons…

La démocratie, le développement, le progrès passe aussi par une presse professionnelle avec des Journalistes bien formés et non des preneurs de sons, des chasseurs d’images, des têtes creuses, sans lectures ni écritures. Une presse sans philosophie contribue à alimenter la pauvreté, la misère, l’injustice, l’aliénation, la dépendance.

Le black-out est partout et en tout dans ce pays…

Presse et Corruption, Editorial de Galaxie, 22 octobre 2017, Raphaël Théoma Daniel…

Print Friendly, PDF & Email