DOSSIER : AGRITRANS ET JOVENEL MOISE ET WILSON LALEAU /Joel R Deeb

BANANA PLANTATION ARGITRANS


est maintenant une piste d’atterrissage

 

LES EDITORIAUX DE JOEL R DEEB

DOSSIER : AGRITRANS ET JOVENEL MOISE ET WILSON LALEAU 

(Septembre 2017 1/10)

*******************

 

Les écrits restent et aujourd’hui WILSON LALEAU, MICHEL MARTELLY et JOVENEL MOISE doivent des explications aux contribuables sur leur utilisation des fonds de l’Etat et sur leurs promesses aux agriculteurs de Trou du Nord si ce qui est rapporté sur AGRITRANS par HAITI LIBRE est vrai.

Voir article  SENTINEL.HT Banana Plantation Bankrupt  

http://sentinel.ht/2016/05/18/jovenel-moise-banana-plantation-bankrupt-says-deputy/ 

(Voir article Haitilibre.com 11-10-2014 au titre de Haïti – Agriculture : 27 M for the production of bananas for export)

*********************

Suite à notre éditorial concernant le Président Jovenel Moise et notre questionnement sur ses Super-Conseillers, nous venons partager avec le public ce qui pourrait être la raison de l’influence hors logique de l’ancien Ministre des Finances, WILSON LALEAU sur le Président Jovenel Moise; car son influence sur le couple Présidentiel, avec sa quasi constante présence au sein de toutes décision d’importance, inclus apparemment celui de taxer la diaspora, est indéniable quoiqu’elle n’ait causé que déstabilisation et troubles ces derniers temps. 

******************************************************************************

Chers Lecteurs,

Il semblerait en effet, qu’en plus d’être le cousin de Mme Martine Moise -désormais Première Dame de la République- et homme de confiance de cette dernière, l’ancien Ministre LALEAU est celui qui a l’oreille du Président pour tout dossier lié au programme économique du pays.  Quoique d’autres conseillers jouent eux aussi un rôle complémentaire, c’est WILSON LALEAU qui aurait eu principalement à manœuvrer l’exécution quasi-parfaite d’une structure de financement de campagne pour Jovenel Moise, principalement à partir des deniers publics.      

En effet, des cadres de l’Administration publique sous condition d’anonymat, décrivent ce qui selon eux justifie l’influence de M. Laleau, comme étant le rôle qu’il aurait joué afin d’allouer d’importants montants, notamment à partir des Fonds du FDI-Haïti (Fonds  de Développement Industriel/financé par l’Etat haïtien), au projet AGRITRANS (entreprise de Jovenel Moise).  C’est à partir de son autorité en tant que Ministre des Finances, Grand Argentier de l’État, qu’il a pu participer de façon clé au montage devant soutirer les millions qui étaient initialement destinés à une promotion plus large de l’investissement local.  Mais finalement, ces montants selon plus d’un auraient été si savamment détournés au bénéfice de deux ou trois firmes, que non seulement personne n’en parle mais aucune trance n’en figure dans les registres centraux. 

L’information existe mais elle n’est pas consolidée ce qui permet qu’elle ne soit accessible qu’à ceux qui ont connaissance du dossier, tandis qu’à d’autre niveaux, elle n’est tout simplement pas ventilée et se perd dans des chiffres regroupés afin d’éviter leur usage précis. 

L’ancien Ministre Laleau aurait donc été indispensable pour canaliser vers le tandem Michel Martelly-Jovenel Moise, au nom d’un vaste programme d’agriculture, des millions de dollars financés par le trésor public.  Car si nous savons que ce fond existe, les conditions pour y accéder sont obscures.  Pas de loi sur les marchés publics, pas de règlements sur la viabilité des projets, il suffit d’avoir son Ministre des Finances et être soi-même au haut des échelons du pouvoir Exécutif.

Sans la complicité de Wilson Laleau, Ministre des Finances de laurent Lamothe, il se pourrait que le présumé siphonage de l’argent du FDI vers le projet Agritans n’aurait pu se faire.  Car, entre autres, Agritrans ne présentait selon un comptable qui aurait eu connaissance du plan d’affaire bancale dit-il de ce projet, aucun des prérequis devant justifier de l’importance des prêts reçus, ainsi que des conditions laxistes lui permettant d’en éviter le remboursement par la suite. 

OMEGA loin de vouloir accuser, souhaite que ses préoccupations éveillent l’attention de la société civile haïtienne comme de la presse nationale et internationale.  Aujourd’hui, face aux inquiétudes de la diaspora, des entrepreneurs nationaux et internationaux, de tous les haïtiens en général qui prennent acte du déficit de transparence au niveau des affaires de l’État, il importe de revisiter les faits.  Si on lui demande pourquoi en tant que journal il a endosser Youri Latortue, son éditorial dira :  parce qu’il est le seul à avoir fourni un rapport qui peut retracer la malversation, au risque de se faire des ennemies et de se voir régulièrement attaqué.  C’est tout! 

A celui qui en fera autant, Omega offrira également son soutien.  En attendant, son objectif est d’encourager le journalisme d’investigation qui devrait reprendre les quelques pistes suivantes :

Revoir l’article de HAITILIBRE.COM en date du 11/10/2014  où il est dit que  Michel Martelly et Wilson Laleau sont à Trou du Nord pour lancer le projet de bananes organiques de AGRITRANS.   D’ailleurs des photos à l’appui confirment la déclaration du media.  

Dans l’article publié en 2014, il est confirmé que : 

-Étaient présents pour lancer le projet, Michel Martelly et Wilson Laleau;

-Le cout total anticipé du projet se chiffre à 27 MILLIONS DE DOLAR AMERICAINS en 2014;

-Le montant « mis à disposition » d’AGRITRANS en 2014 est de 6 MILLIONS DE DOLLARS AMERICAINS; (Aucune information sur la balance des 21 millions de dollars pour l’intégralité du projet.  Où est-ce que Jovenel Moise comptait les trouver?)

-Mais en plus, il est indiqué qu’un montant additionnel de 15 MILLIONS DE DOLLARS AMERICAINS sera « avancé » à AGRITRANS; (Il n’y a pas de date, et on ne dit pas selon quels termes)

-D’après les déclarations l’état aurait donc mis à disposition du projet de 21 millions, tandis que le cout total avait été estimé à 27 MILLIONS DE DOLLARS AMERCAINS; (Quelle était la source de financement anticipé pour les 6 Millions manquants.)

-Superficie de terre à disposition / 1000 hectares; (qu’en est- il?)

-Emplois à créer / 3000.  (Qu’en est-il?)

Aussi OMEGA se demande :  AVONS-NOUS ATTEINT LES OBJECTIFS?  LES FONDS ONT-ILS ÉTÉ BIEN UTILISES?  

Un peu de transparence ne nous ferait pas de mal!  OMEGA compte sur ses collègues de la presse et les amis de la société Civile pour faire la lumière sur cette relation entre l’ancien gouvernement et le niveau, et pour assurer que le rôle du Ministre laleau demeure éthique.    

 

OMEGA PROMET DE REVENIR VERS VOUS AVEC PLUS DE DETAILS. 

=================================================================================

READ ALSO:

http://sentinel.ht/2016/05/18/jovenel-moise-banana-plantation-bankrupt-says-deputy/

 

Print Friendly, PDF & Email