Lettre ouverte à Wilson Jeudy, Maire de Delmas

 

 

 

 

Lettre ouverte à Wilson Jeudy, Maire de Delmas

Fenley Cius et Mikelson Day du Collectif des Candidats Locaux écrivent au maire Wilson Jeudy concernant les marchands sur l’autoroute de Delmas

Nous nous adressons à vous en tant que citoyens de Delmas, militants politiques et jeunes parmi tant d’autres, qui auront à assurer la sauvegarde d’un héritage institutionnel sans faille à travers le pays dans un futur proche. cette décision de vous écrire durant votre deuxième mandats fait suite à partir de notre sens du devoir envers notre pays et notre commune en tant que citoyens engagés et hommes publics qui constatent après plus d’une année, une mauvaise pratique des agents municipaux sous votre leadership, qui utilisent des manières sombres et très malhonnêtes, des techniques répréhensives à l’égard des marchands qui siègent le long du trottoir de l’autoroute de Delmas. Face à ce constat, Il nous parait nécessaire et logique en tant que mandant qui reconnaissent vos efforts à un certain niveau, de donner le ton tout en critiquant des décisions communales qui violent le droit de certains citoyens issus du secteur tertiaire (les marchands).

Monsieur le Maire, après deux mandats enregistrés à la tète de la mairie et plusieurs années passées à administrer la commune de Delmas durant la transition, nous ne pouvons pas comprendre pourquoi vous n’avez jamais trouvé une formule pour stopper cette forte concentration de marchands sur l’autoroute de Delmas. nous ne comprenons pas non plus comment se fait- il que les manières utilisées par les agents de la mairie et des agents de l’unité spécialisée (CIMO), ne peuvent être remplacées par une stratégie plus efficace et moins agressive à l’encontre des manœuvres sulfureuses que les agents municipaux utilisent à l’égard de ces citoyens qui cherchent un bien être pour aider leur famille.

Est-ce un problème de clairvoyance ? Ou bien c’est la volonté manifeste d’un maire qui ne veut pas diriger avec les autres ?

En plein milieu de ce 21eme siècle, où dans d’autres pays en voie de développement on établit des structures pour encadrer les PME (Petite et Moyenne Entreprise), par exemple, si nous prenons pour repère certaines villes africaines comme le DAKAR et autres. L’encadrement structurel des petits commerçants constitue un axe prioritaire pour booster l’économie de cette ville. Ainsi des méthodes de cohabitation entres les marchands sont utilisées par les autorités, non seulement pour formaliser ce secteur afin de permettre a l’état de rentrer plus de taxe, mais aussi contribue à mieux gérer les problèmes d’insécurités et d’insalubrités enregistrées au niveau des rues.

Une façon pour vous dire monsieur le Maire, que le problème qui bat son plein à Delmas au niveau des rues, particulièrement sur l’autoroute, est en effet une simple formalité qui peut être résolue sans cautionner de litiges entre la mairie et les marchands. Il suffit tout simplement d’avoir autour de vous, moins de flatteur et plus d’hommes innovants pour trouver des solutions appropriées.

Nous vous rappelons que durant vos mandats précédent, monsieur le Maire, des actes sans scrupule ont toujours été à l’ordre du jour, où ses agents ont toujours eu sur eux une étiquette de fauteurs de trouble allant jusqu’à se servir de leur arme à feu pour bastonner ses pauvres marchands. Pour authentifier ce rappel, nous faisons référence à l’un des drames survenu parmi tant d’autre à la ruelle KAWAS (tout prêt de l’église Shalom) où un marchand a été mortellement atteint d’un projectile, action posée avec sévérité par un agent municipal (BRICOR), lors d’une opération.

Tout cela est pour vous faire comprendre, que vous ne devez pas seulement avoir la volonté de voir des rues de Delmas désencombrées et saines, mais vous devez aussi booster votre QI (quotient d’intelligence) pour trouver une façon de travailler sur un projet permettant à ces marchands de contribuer sous forme de taxe à l’économie communale de Delmas afin de construire un espace de proximité pouvant servir de marché pour les recevoir. Une stratégie qui serait préférable par rapport a la situation de tension qui règne chaque jours dans cette commune.

Monsieur le Maire, nous voulons aussi signaler l’apparition des agents du CIMO (Contrôle d’Intervention et de Maintient d’Ordre) qui s’érigent en agent municipal, munis de gaz lacrymogène et d’arme de guerre pour réprimander les marchands. Ce qui constitue un problème grave. Une démarche qui a notre humble avis a un impact très négatif au niveau économique et de l’emploi, puisque ce sont des policiers, déjà qui jouissent d’un chèque du ministère des finances qui assurent ce rôle. Pourtant il existe à Delmas des jeunes au chômage qui pourraient être formé et embauché à ce niveau. En tant que jeunes engagés, nous sommes contre cette mesure.

Nous respectons votre ligne politique, et en tant que citoyens avisés, il est de votre plein droit de choisir avec qui travailler ou pas, mais quand il s’agit de la gestion d’une commune, cela devient l’affaire de tout le monde. Et la, vous avez l’obligation de respecter les rapports institutionnels et de travailler avec les autres élus de la commune, en l’occurrence le député de Delmas, Gary Bodeau en particulier, si toutefois vous n’avez pas déjà planifié un agenda de travail pour collaborer ensemble, afin de planifier et de réglementer les rapports politico-administratifs de la commune. S’asseoir sur les différents champs d’action et les projets pilotes qui doivent être révisés et réadaptés pour une commune créative et administrativement correcte, relève d’une importance capitale.

Monsieur, vous n’êtes pas sans savoir qu’actuellement le pays est hanté par différentes crises aigués à cause de notre comportement irresponsable, personnel et anti néo-démocratique qui nous empêche d’avancer, ô oui à cause de ces indifférences !!! En dépit de cette attitude politique devenue culturelle, il vous faut remettre en question le principe commun et non personnel.

Monsieur le maire, nous finirons ces écrits pour vous souhaiter bonne chance dans vos travaux à la tète de la mairie la plus prospère en Haïti. Et nous espérons que vous allez travailler sur une reforme permettant de réorienter les marchands au statut d’entrepreneur à Delmas, sans mettre à leur trousse une armée d’hommes sans scrupule qualifiés dans la bastonnade des gens qui cherchent de vivre et d’aider leur famille.

Nous vous prions d’agréer, monsieur le maire, l’expression de notre haute considération.

Fenley CIUS
Mikelson DAY

 

http://haitinews2000.net/20670/lettre-ouverte-a-wilson-jeudy-maire-de-delmas-fenley-cius-et-mikelson-day-du-collectif-des-candidats-locaux/#.WPf3qKIprrh

Cius Fenley
Coordonnateur National
C
ollectif des Candidats Locaux (Kolektif Kandida Lokal, KKL)

Casec / Asec / Délégue de ville

Email: kolektifkandidalokal@gmail.com

Tel: (509) 38537480 / 38479250
https://www.youtube.com/watch?v=2FYMR8eKlHk
https://youtu.be/oc9zSofatgA
http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/159424/Plus-dun-an-apres-leur-inscription-les-candidats-locaux-doutent-encore-de-la-tenue-de-leur-election

Print Friendly, PDF & Email