les parents des victimes exigent 50 ans d’emprisonnement pour Rudolph Boulos

roudy

 

Haïti-affaire Pharval:les parents des victimes exigent 50 ans d’emprisonnement pour Rudolph Boulos

EnvoyerImprimerPDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’Association des Parents des enfants victimes d’intoxication au Diéthylène Glycol (APEVIDIGH) a exigé la condamnation du propriétaire des laboratoires Pharval, Rudolph Henry Boulos, à 50 ans d’emprisonnement dans le cadre des procès sur le dossier des médicaments empoisonnés, Valodon et Afébril.

Selon le président de  l’APEVIDIGH, Frantzo Michel, le tribunal correctionnel doit ordonner l’arrestation  et la condamnation à 50 ans de prison de Rudolph Henry Boulos pour  avoir empoisonné 500 enfants, en vendant sur le marché haïtien un médicament contrefait.

M. Frantzso Michel appelle le président de la République, Michel Martelly, le Premier ministre haïtien,  Laurent Lamothe, et le ministre de la Justice, Jean Renel Sanon, à prendre leurs responsabilités afin que, 18 ans après, justice soit finalement rendue aux enfants victimes.

Le vice président de l’association, M. Maçon Merson, a de son côté, invité  le juge Jean Wilner Morin, en charge du dossier, à trancher en faveur les victimes pour éviter que le sang de ces innocents ne soit versé en vain.

L’APEVIDIGH sollicite la collaboration de tous les secteurs  de la société  tels la presse, les organismes organisations de défense des droits humains afin d’éviter que de tels actes  ne se reproduisent dans la société haïtienne.

 

Print Friendly, PDF & Email